Quick Facts

  • Status

    Actif
  • Domicile

    8645 Jona (SG)

  • Date de naissance

    29.08.1985

  • Profession

    Employée de commerce

  • Catégorie de compétition

    WH4/T54

  • Disciplines

    Paracyclisme : course sur route et contre-la-montre
    Athlétisme : 100 m, 200 m, 1500 m, 5000 m, marathon

  • Handicap

    Paraplégie

  • Origine du handicap

    Chute depuis des espaliers

  • Site Internet

    www.sandrastoeckli.ch


Sandra Stöckli sur …

À 15 ans, lors d’une séance de physiothérapie, Sandra Stöckli tomba des espaliers d’une manière si malchanceuse qu’elle se cassa la première vertèbre lombaire et devint paraplégique. Pour sa rééducation, elle se rendit au Centre suisse des paraplégiques à Nottwil, dans le canton de Lucerne. Elle dut y réapprendre toutes les petites choses du quotidien qui lui paraissaient auparavant évidentes. Cette période se révéla très intensive en physiothérapie et en thérapie sportive afin de renforcer la musculature encore existante et d’habituer le corps à cette nouvelle vie en fauteuil roulant. Néanmoins, ces formes de thérapie ne correspondaient pas au goût de Sandra, qui ne les suivit qu’à contrecœur.

Difficile retour à la vie quotidienne

Sandra Stöckli se montrait catégorique et refusait les propositions d’autres athlètes d’essayer un fauteuil roulant de course. Avant son accident, Sandra était active sur le plan sportif et s’impliquait avec ténacité et discipline dans les préparations de diverses courses. Elle quitta le centre de Nottwil sans même avoir testé un sport en fauteuil roulant. Or, les autres athlètes n’abandonnèrent pas l’idée de convaincre la jeune femme et elle finit enfin par accepter de participer à un camp de la relève durant la période de Pâques.

Sandra s’avoua convaincue. Or, après trois jours de camp, elle expliqua à ses parents vouloir absolument rentrer chez elle. À la date prévue, ils firent donc le trajet jusqu’à Nottwil, non pas pour aller chercher leur fille, mais bien pour lui apporter des vêtements propres pour le reste du camp d’entraînement. La jeune femme avait alors attrapé le virus du sport en fauteuil roulant. Le sport constituait pour elle un excellent exutoire, lui permettait d’évacuer sa frustration et d’oublier les soucis du quotidien le temps de quelques minutes ou de quelques heures. En outre, elle y fit de très belles rencontres, comme des personnes en fauteuil roulant qui purent lui donner l’un ou l’autre conseil.

Début de carrière en athlétisme

En 2003, Sandra Stöckli prit le départ de ses premiers championnats du monde juniors à Assen (Pays-Bas), puis en 2005, elle participa pour la première fois aux championnats d’Europe. Elle commença alors à se spécialiser sur les parcours de moyenne et de longue distance et prit aussi part à quelques marathons urbains. Elle se sentait très honorée lorsqu’elle recevait des invitations pour participer à des manifestations de renom telles que le marathon de New York. Sandra était flattée de rejoindre ainsi un cercle éminent d‘athlètes. 2011 fut l’année de sa première sélection pour des championnats du monde : elle termina sixième du 5000m et quatrième du marathon.

Sandra Stöckli continua ensuite à s’entraîner de manière régulière. Ses entraînements se déroulaient en partie à Nottwil dans un groupe constitué d’athlètes et de handbikers. Elle n’eut cependant jamais l’envie de s’essayer au handbike jusqu’au jour où elle se cassa une côte en 2013, ce qui l’empêcha de s’entraîner dans un fauteuil roulant de course. Dès son premier essai, elle ressentit beaucoup de plaisir à rouler en handbike. Une fois de plus, elle fut contaminée par le virus du sport. Deux aspects lui plurent surtout : les nouvelles possibilités d’entraînement et le fait de rouler sur la voie publique comme les cyclistes.

Nouveaux défis en handbike

En 2014, la jeune femme accomplit une saison entière en handbike. Au terme de la saison, elle décida définitivement de changer de discipline sportive. Encore nouvelle dans le monde du handbike, Sandra se fixa comme objectif de se qualifier pour les mondiaux de paracyclisme à Nottwil en 2015. Sa remarquable deuxième place à la Coupe du monde à Yverdon lui assura alors la sélection. Les championnats du monde à domicile et à l’endroit où elle s’entraînait lui procurèrent une énorme motivation. Pendant la compétition, de nombreux fans et sa famille donnèrent de la voix pour l’encourager au bord de la route. Son cinquième et son sixième rang témoignent d’une performance prometteuse. Sandra commença alors à viser la qualification pour les Jeux Paralympiques de Rio en 2016.

Afin d’atteindre son objectif Rio 2016, elle intensifia ses entraînements durant l’hiver 2015/16. Elle participa à davantage de camps d’entraînement en hiver et au printemps et sentit qu’il était possible d’améliorer encore ses performances. À la Coupe du monde à Ostende (Belgique), elle obtint sa qualification grâce à son podium sur le contre-la-montre. Cependant, Sandra ne réalisa que plus tard qu’elle participerait vraiment aux Jeux : à la cérémonie d’ouverture, au moment où elle défila avec la délégation suisse dans le stade Maracana de Rio. Malgré une bonne préparation mentale, elle fut submergée par l’ampleur et l’atmosphère de l’événement. Avant le début des courses, la jeune femme se montrait plus nerveuse que d’habitude. Diverses classes et catégories furent rassemblées pour les Jeux. Il s’avéra alors plus difficile que lors des épreuves de coupe du monde d’atteindre un excellent résultat. Sa bonne performance sur la course sur route lui permit de terminer à la huitième place et lui assura un diplôme paralympique.

Sandra Stöckli travaille dans le domaine commercial. Grâce à un employeur flexible, elle arrive à concilier au mieux le sport et le travail. Dans le jardin de sa maison à Jona, elle a un enclos avec six tortues, dont deux bébés qu’elle a élevés elle-même. Pendant son temps libre, elle aime être dans la nature. En hiver, elle se trouve souvent sur les pistes de ski de fond à Davos, d’où vient son mari Remo.

Année Évènement Discipline Sportive Classe Discipline Rang
2019 CM Para Cycling Road Emmen (NED), 11. - 15.09.2019 à Emmen (NED) Cyclisme WH4 Course sur route 7 (de 9)
2019 CM Para Cycling Road Emmen (NED), 11. - 15.09.2019 à Emmen (NED) Cyclisme WH4 Contre-la-montre 6 (de 9)
2018 CM Paracycling Road Maniago (ITA), 02. - 05.08.2018 à Maniago (ITA) Cyclisme WH4 Course sur route 5e rang
2018 CM Paracycling Road Maniago (ITA), 02. - 05.08.2018 à Maniago (ITA) Cyclisme WH4 Contre-la-montre 6e rang
2016 Paralympics 2016 Rio de Janeiro, 07. - 18.09.2016 à Rio de Janeiro (BRA) Cyclisme WH4 Course sur route 8e rang
2016 Paralympics 2016 Rio de Janeiro, 07. - 18.09.2016 à Rio de Janeiro (BRA) Cyclisme WH4 Contre-la-montre 10e rang
2015 CM Paracyclisme Nottwil, 28. - 02.08.2015 à Nottwil (SUI) Cyclisme WH4 Course sur route 5e rang
2015 CM Paracyclisme Nottwil, 28. - 02.08.2015 à Nottwil (SUI) Cyclisme WH4 Contre-la-montre 6e rang
2011 CM Athlétisme Christchurch, 22. - 30.01.2011 à Christchurch (NZL) Athlétisme T54 5000 m 6e rang
2011 CM Athlétisme Christchurch, 22. - 30.01.2011 à Christchurch (NZL) Athlétisme T54 Marathon 4e rang
2005 CE Athlétisme Espoo, 20. - 28.08.2005 à Espoo (FIN) Athlétisme T54 100 m 3e rang
2005 CE Athlétisme Espoo, 20. - 28.08.2005 à Espoo (FIN) Athlétisme T54 200 m 6e rang
2005 CE Athlétisme Espoo, 20. - 28.08.2005 à Espoo (FIN) Athlétisme T54 1500 m 7e rang