Swiss Paralympic est l’organisation chargée de la sélection des sportives et sportifs d’élite handicapés suisses pour les Jeux Paralympiques, les Coupes du monde et les Coupes d’Europe. Elle prend en charge le financement et l’organisation des participations. En tant que comité national, l’organisation est membre et interlocuteur du Comité International Paralympique (IPC) à Bonn, qui est le pendant du Comité International Olympique (CIO).

Ce que nous faisons
Swiss Paralympic encourage le sport handicap d’élite suisse de façon ciblée, afin que les sportifs des différentes spécialités sportives puissent régulièrement apparaître sur la scène nationale et internationale en accomplissant des performances d’élite internationales. Pour atteindre cet objectif, Swiss Paralympic œuvre simultanément dans plusieurs directions.

Une présence publique renforcée
Grâce à un travail de relations publiques intensifié, à de grandes manifestations de sport d’élite, à une meilleure mise en réseau avec la politique, les organisations d’handicapés et les fédérations sportives ou encore à l’engagement des sportifs paralympiques lors d’événements de sport populaire, Swiss paralympic entend améliorer, affirmer et familiariser sa présence publique en Suisse. Qui dit présence renforcée dit meilleure perception publique au niveau national, et donc un environnement attrayant pour les partenaires et sponsors existants ou potentiels.

Professionnalisation
Les sportifs paralympiques couronnés de succès au niveau international ont besoin, outre leur envie de performance, d’un environnement qui leur permette de se préparer de façon optimale aux compétitions. Cela signifie entre autres bénéficier de conditions d’entraînement idéales, d’un encadrement médical et thérapeutique, de tenues spécifiques au sport pratiqué, de matériel adapté à leur spécialité sportive (fauteuils roulants spéciaux, prothèses), de la présence de techniciens de service, mais également avoir la possibilité de travailler comme semi-professionnels ou, comme il est courant à l’international, comme professionnels. Pour créer de telles conditions et pouvoir continuer de célébrer à l’avenir des médaillés internationaux, Swiss Paralympic dépend des moyens financiers des sponsors/partenaires et des donateurs.

 

Ouvrir la « Black Box » du sport handicap
Le sport handicap n’est pas facile à comprendre pour les personnes de l’extérieur. Qu’il s’agisse de sport handicap populaire ou de sport d’élite paralympique n’a pas d’importance. Il y a les sportifs « debout », « assis », les « aveugles » et les « autres ». Les sportives et sportifs debout ne sont pas dépendants d’un fauteuil roulant, mais ont été amputés ou souffrent de paralysie des membres. Les sportifs assis se déplacent en fauteuil roulant ; les aveugles ou les malvoyants ont quant à eux souvent besoin de la présence d’un guide dans la pratique de leur sport et les « autres » sont les personnes de petite taille.

Toutes les spécialités sportives ne sont pas adaptées à tous les handicaps. Ainsi, le curling, le tennis, le basketball et le rugby ne se pratiquant qu’en fauteuil roulant, les sportifs debout et aveugles ou malvoyants ne peuvent y prendre part ; le ski alpin et le ski nordique sont en revanche adaptés aussi bien aux sportifs assis et debout qu’aux skieurs aveugles ou malvoyants ; quant aux matchs de tennis de table, ils ne peuvent être disputés que par les sportifs assis et debout.

Les catégories de handicap sont désignées différemment au sein de chaque spécialité sportive et sont également réparties de façon spécifique. Cette répartition en catégories est effectuée sur la base des capacités fonctionnelles des sportifs, permettant ainsi l’égalité des chances lors de la compétition.

Toutefois, avoir une reconnaissance publique et une plus forte présence n’est pas suffisant. Ce n’est que lorsque le public comprendra les règles spécifiques d’une spécialité sportive de sport handicap que celle-ci deviendra intéressante et captivante. La population suisse pourra alors plus facilement s’identifier aux sportives et sportifs et pourra aussi avoir et célébrer ses héros paralympiques, aux côtés de Dario Cologna et des autres.

 

Work Smart Initiative

En 2020, Swiss Paralympic a signé la charte Work Smart. La flexibilité n’est pas seulement la clé du succès en tant qu’athlète. En tant que petite équipe du back-office, il est très important de pouvoir travailler de n’importe où et à n’importe quel moment et ainsi soutenir nos athlètes de manière optimale.