Tokyo 2020 FR 6. juillet 2021

Le coup d’envoi des Jeux Paralympiques sera donné dans 48 jours, le 24 août 2021. A Tokyo, 540 compétitions seront disputées dans 22 sports, et les premiers athlètes suisses à entrer en lice sont maintenant connus : Nora Meister et Leo McCrea en natation, Nicole Häusler en tir sportif, Nalani Buob en tennis et Nicole Geiger avec sa monture Amigo en dressage. Les sélections en badminton, athlétisme et cyclisme auront lieu ce jeudi.

« Les décisions ont été assez faciles à prendre », déclare Roger Getzmann, Chef de Mission Tokyo 2020. Tous les athlètes sélectionnés ont rempli les critères de la limite A, ce qui n’était le cas d’aucun autre candidat potentiel. La sélection n’a donc pas posé problème. Les décisions de sélection sont prises par la Commission spéciale du sport de Swiss Paralympic avec Andreas Heiniger (responsable Sport de performance chez Sport suisse en fauteuil roulant/Association suisse des paraplégiques) et Matthias Schlüssel (responsable Sport d’élite chez PluSport), avant d’être confirmées par la Commission de sélection, composée de René Will (président de Swiss Paralympic), Laurent Prince (vice-président), Conchita Jäger (secrétaire générale) et Roger Getzmann.

Tokyo 2020 après le record du monde en natation

En natation, la Suisse sera représentée par deux athlètes très jeunes avec Nora Meister (18 ans) et Leo McCrea (17 ans). Roger Getzmann leur accorde beaucoup de potentiel pour l’avenir et s’attend déjà à de belles performances de leur part à Tokyo. Aux CE qui ont eu lieu récemment à Funchal, l’Argovienne Nora Meister a fait fureur en décrochant deux médailles d’or (400 m nage libre, 100 m dos) et une médaille d’argent (100 m nage libre) et en établissant un nouveau record mondial en 400 m. Leo McCrea a manqué de justesse le podium aux CE en se classant respectivement 4e (100 m brasse) et 5e (400 m nage libre). Le nageur qui vit en Angleterre se rendra en Suisse avant de s’envoler vers Tokyo.

La tireuse lucernoise Nicole Häusler a déjà pris part aux Jeux Paralympiques de Rio 2016. Roger Getzmann observe chez elle une nette et constante progression depuis 2019, date à laquelle elle a installé un stand de tir pour la carabine à air comprimé dans son propre jardin afin de perfectionner ses performances.

La Zougoise de 20 ans Nalani Buob a déjà fait montre de son talent exceptionnel il y a quatre ans lorsqu’elle a été sacrée championne du monde juniors en tennis, puis deux ans plus tard en renouant avec ce succès en individuel et en double. Malgré la pandémie et les nombreuses annulations de tournois qui ont donné du fil à retordre à Nalani Buob, elle est parvenue à se hisser au 25e rang du classement qui lui a valu la participation tant espérée à Tokyo.

Deuxième participation aux Jeux paralympiques pour Nicole Geiger

Le duo Nicole Geiger/Amigo fera également le voyage au Japon et s’attend à des compétitions passionnantes en dressage. Tout comme pour Nicole Häusler, il s’agit de la deuxième participation paralympique pour l’Argovienne de 58 ans après Rio, où elle avait obtenu la 6e place en dressage par équipes. L’année d’après, elle a décroché deux médailles de bronze aux CE de Göteborg (SWE). Les Jeux de Tokyo constitueront un défi particulier pour le cheval de Nicole Geiger, Amigo. « Comme toutes les montures européennes, Amigo sera mis en quarantaine dans la ville allemande d’Aachen », explique Roger Getzmann. L’avion qui transportera tous ces chevaux décollera ensuite le 19 août de l’aéroport de Liège (BEL), « avec des boxes à la place des sièges ». Ce transport représente un défi colossal en matière de logistique, mais aussi pour les animaux qui n’ont jamais vécu une telle situation.

Pour les athlètes, les choses sérieuses commenceront donc dans 48 jours. La première partie de la délégation suisse peut à présent se consacrer à la planification et continuer de se réjouir. Parmi les cinq athlètes sélectionnés jusqu’ici, Roger Getzmann mise principalement sur Nora Meister pour décrocher une ou plusieurs médailles. Pour Nalani Buob et Leo McCrea, les Jeux de Tokyo seront avant tout une expérience précieuse en vue de futures places de podium. Nicole Geiger et Nicole Häusler pourront prendre le départ de ces Jeux avec une certaine légèreté qui sera propice à des surprises positives. Le rêve olympique se réalisera jeudi pour les adeptes de badminton, d’athlétisme et de cyclisme.

Programme de compétition et informations pour les médias

Les détails concernant le calendrier de compétition et les participants suisses aux Jeux de Tokyo se trouvent sur le site web de Swiss Paralympic.

La conférence de presse concernant les séléctions des athlètes suisses a lieu lundi prochain, le 12 juillet de 10 à 13 heures à la  Rehaklinik Bellikon.

16.09.2021

Geberit est nouveau partenaire de Swiss Paralympic

« Le meilleur pour les meilleurs » : C’est en vertu de cette devise que Geberit a conclu un partena-riat avec Swiss Paralympic à la suite du succès rencontré lors des Jeux Paralympiques de Tokyo. L’entreprise active dans le secteur des produits sanitaires et sise à Rapperswil-Jona sera le four-nisseur de la fondation ces deux prochaines années.
Lire plus
13.09.2021

Karin Suter-Erath met fin à une belle carrière sportive

La joueuse de badminton Karin Suter-Erath a clos sa carrière en beauté aux Jeux Paralympiques de Tokyo en remportant une 5e place en simple et une 4e place en double. Elle souhaite à présent se retirer du sport de compétition.
Lire plus
05.09.2021

14 médailles aux Jeux Paralympiques, un record depuis 2004

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 sont terminés et ils ont été extrêmement réussis pour la Suisse. Les 13 athlètes féminines et les 8 athlètes masculins ont remporté 14 médailles, dont sept d’or, quatre d’argent et trois de bronze. La dernière fois qu'il y a eu plus de médailles aux Jeux Paralympiques d'été, c'était à Athènes en 2004 (16). Au tableau des médailles, la Suisse occupe la 19e place. La dernière fois qu'elle a fait mieux, c'était à Atlanta en 1996 et c’est à Sydney, en 2000, qu’il y a eu plus de sept médailles d'or (8). N’oublions pas de mentionner que ces dernières années, nous avons assisté à une professionnalisation extrême du para-sport dans le monde entier.
Lire plus