Tokyo 2020 FR 20. août 2021

Les Jeux Paralympiques se dérouleront à Tokyo du 24 août au 5 septembre. Les athlètes y brigueront 540 médailles dans 22 sports. La délégation suisse sera représentée par 13 athlètes féminines et 8 athlètes masculins. Roger Getzmann, le Chef de Mission, évoque six médailles.aillen.

Les Jeux Paralympiques se dérouleront à Tokyo du 24 août au 5 septembre. Les athlètes y brigueront 540 médailles dans 22 sports. La délégation suisse sera représentée par 13 athlètes féminines et 8 athlètes masculins. Roger Getzmann, le Chef de Mission, évoque six médailles.

Décrocher des médailles aux Jeux Paralympiques devient une mission de plus en plus ardue. En 2012, lors des Jeux Paralympiques d’été à Londres, la Suisse a décroché 13 médailles et à Rio il y a cinq ans, seulement 5. Qu’en est-il aujourd’hui ? « Nos prévisions sont réalistes et tablent sur six médailles », estime Roger Getzmann, le Chef de Mission de la délégation suisse avant le coup d’envoi des Jeux Paralympiques de Tokyo qui sera donné le 24 août. Pour lui, la professionnalisation extrême de la scène paralympique à l’échelon mondial est à l’origine de cette diminution du nombre de médailles. En 1992 à Barcelone, les Suisses en avaient décroché pas moins de 35.

Roger Getzmann se trouve déjà à Tokyo avec plusieurs athlètes de la délégation et se réjouit de la grande rigueur des organisateurs. « Le port du masque obligatoire et le respect des distances de sécurité sont rigoureusement contrôlés », poursuit-il. Les membres du Team déjà sur place se sentent tout à fait en sécurité. Bien sûr, les différentes installations et le Village paralympique ne sont pas encore très fréquentés, mais l’organisation est exemplaire. Le Japon se trouve sans cesse sous le feu des critiques en matière de vaccination, « mais nous avons entendu aujourd’hui que 72 % des personnes impliquées dans les Jeux Paralympiques et leur organisation sont vaccinées. » Au téléphone, il paraît vraiment détendu. Peu à peu, les athlètes et les coaches arrivent sur place et, pour Swiss Paralympic, les Jeux peuvent commencer.

Routine en athlétisme

L’équipe d’athlétisme est largement constituée d’athlètes rompus à l’exercice. Pour Beat Bösch, il s’agit en effet de la sixième participation aux Jeux Paralympiques. Lors des Championnats d’Europe sur 100 m, il a fait montre de son excellente forme. Manuela Schär quant à elle est la grande ambassadrice de l’équipe féminine suisse de para-athlétisme. A la veille de ses quatrièmes Jeux Paralympiques, il ne manque qu’une médaille d’or paralympique au palmarès de cette multiple championne du monde et d’Europe. Son coéquipier Marcel Hug, par contre, se l’est déjà adjugée il y a cinq ans en réalisant même un doublé sur 800 m et en marathon. A Tokyo, il prendra le départ avec un nouveau fauteuil roulant, fruit d’un projet commun mené par l’EPFZ, Orthotec, Sauber, Swiss Side et la Fondation suisse pour paraplégiques. On sent à quel point cette collaboration lui a plu.

Le sprinter Philipp Handler, les athlètes en fauteuil roulant Catherine Debrunner et Patricia Eachus, de même qu’Elena Kratter (sprint) et Sofia Gonzalez (sprint, saut en longueur), seront également au départ avec de belles perspectives de classement. Pour Elena Kratter et Sofia Gonzalez, il s’agit d’une première participation aux Jeux Paralympiques. Elles souhaitent mettre les émotions à profit pour traduire leur entrain communicatif en résultats probants.

Sur les traces du maître

En cyclisme, Heinz Frei dispute même ses dixièmes Jeux Paralympiques d’été (en plus de six participations aux Jeux d’hiver). Il a déjà récolté une moisson de 15 médailles d’or. Sandra Graf, médaillée d’or en contre-la-montre en 2012, a eu l’honneur de porter le drapeau suisse en 2016 lors de la cérémonie d’ouverture à Rio. Deuxième mondiale en cyclisme sur route à l’heure actuelle, Sandra Stöckli participera aux courses sur le Fuji Speedway, un circuit automobile construit au pied du Mont Fuji. A Rio, Tobias Fankhauser a décroché l’or sur route, mais pour Fabian Recher, en revanche, ces Jeux Paralympiques sont une première. Au mois de juin, il a fait sensation aux CM au Portugal en remportant le bronze dans l’épreuve sur route ainsi que deux autres places de classement dans le top 9.

Des novices dans le bassin

C’est avec une jeunesse très affirmée que la Suisse participera aux compétitions de natation. Leo McCrea (17) et Nora Meister (18) ont en tout cas déjà réussi à convaincre lors des CE au Portugal. Ils sont très confiants pour leurs premiers Jeux Paralympiques. Nora Meister a non seulement décroché deux fois l’or aux CM, mais elle a même établi un nouveau record du monde lors du 400 m nage libre.

La joueuse de tennis Nalani Buob, triple championne du monde en passe de rejoindre l’élite absolue, et la joueuse de badminton Cynthia Mathez participeront elles aussi pour la première fois aux Jeux Paralympiques. Pour cette dernière, cela s’explique surtout par le fait badminton figure pour la toute première fois au programme. Cynthia Mathez jouera en double avec Karin Suter-Erath, mais les deux s’aligneront aussi en simple. Pour Karin Suter-Erath, il ne s’agit toutefois pas d’une première. Déjà présente à Pékin en 2004 et 2008, elle s’était parée d’or à Athènes en tennis.

Un vol très spécial

Ces prochains jours, la cavalière de dressage Nicole Geiger va surtout devoir s’occuper de son cheval Amigo. Celui-ci est arrivé à Tokyo avec tous ses autres congénères par un vol spécial au départ de Francfort, à bord d’un avion uniquement aménagé avec des boxes pour chevaux et sans sièges passagers.

Il y a deux ans, la tireuse Nicole Häusler a construit son propre stand de tir pour carabine à air comprimé dans son jardin. Meilleure athlète féminine de la classe H2, qui est mixte, elle a obtenu sa place de départ pour Tokyo. Le joueur de tennis de table, Silvio Keller, a quant à lui été sélectionné après-coup pendant ses vacances. Cinquième aux Jeux Paralympiques de Londres 2012, il a en effet obtenu une place réattribuée et remplacera un autre joueur blessé.

Sur les 21 athlètes suisses en lice, sept participent pour la première fois à cet événement. C’est la nageuse Nora Meister qui ouvrira le bal lors du 50 m nage libre le 25 août (3h30 demi-finale, 11h45 finale). Les qualifications en tennis de table (avec Silvio Keller) débuteront à 6h45 (heure suisse).

Texte: Christian Andiel

16.09.2021

Geberit est nouveau partenaire de Swiss Paralympic

« Le meilleur pour les meilleurs » : C’est en vertu de cette devise que Geberit a conclu un partena-riat avec Swiss Paralympic à la suite du succès rencontré lors des Jeux Paralympiques de Tokyo. L’entreprise active dans le secteur des produits sanitaires et sise à Rapperswil-Jona sera le four-nisseur de la fondation ces deux prochaines années.
Lire plus
13.09.2021

Karin Suter-Erath met fin à une belle carrière sportive

La joueuse de badminton Karin Suter-Erath a clos sa carrière en beauté aux Jeux Paralympiques de Tokyo en remportant une 5e place en simple et une 4e place en double. Elle souhaite à présent se retirer du sport de compétition.
Lire plus
05.09.2021

14 médailles aux Jeux Paralympiques, un record depuis 2004

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 sont terminés et ils ont été extrêmement réussis pour la Suisse. Les 13 athlètes féminines et les 8 athlètes masculins ont remporté 14 médailles, dont sept d’or, quatre d’argent et trois de bronze. La dernière fois qu'il y a eu plus de médailles aux Jeux Paralympiques d'été, c'était à Athènes en 2004 (16). Au tableau des médailles, la Suisse occupe la 19e place. La dernière fois qu'elle a fait mieux, c'était à Atlanta en 1996 et c’est à Sydney, en 2000, qu’il y a eu plus de sept médailles d'or (8). N’oublions pas de mentionner que ces dernières années, nous avons assisté à une professionnalisation extrême du para-sport dans le monde entier.
Lire plus