25. février 2022

La délégation de Swiss Paralympic s'envole aujourd'hui pour Pékin, où les Jeux Paralympiques débuteront le 4 mars. Tous les membres de la délégation ont pris connaissance avec une grande consternation des événements actuels en Ukraine et espèrent que les athlètes ukraniens puissent également se rendre à Pékin.

"Jusqu'au bout, nous avons espéré qu'il n'y aurait pas de conflit armé", déclare René Will, président de Swiss Paralympic. "Le fait que nous ayons tout de même une guerre en plein milieu de l'Europe nous rend incroyablement tristes". Les athlètes suisses, les coachs et les fonctionnaires ont souvent eu des contacts avec des personnes originaires d'Ukraine. "Beaucoup de nos pensées vont maintenant vers eux, vers tous ceux qui doivent vivre avec cette situation incroyablement tragique", dit René Will.

Des discussions ont eu lieu pour savoir si un voyage à un événement sportif à l'heure actuelle, dans le contexte actuel, ne pourrait pas être perçu comme un mauvais signal. "Ce sont surtout les athlète qui se sont préparés intensivement pendant des années pour les Jeux Paralympiques", explique René Will, et c'est notamment pour cette raison que l'on s'apprête à prendre l'avion pour Pékin. "Nous sommes habitués à tout faire pour donner le meilleur de nous-mêmes, même dans les conditions les plus difficiles", dit-il en s'adressant aux athlètes. "Bien sûr, personne ne peut oublier ce qui se passe actuellement en Ukraine, une guerre est la pire chose que les gens puissent vivre", dit-il. Mais il exprime son grand espoir que la délégation ukrainienne puisse elle aussi prendre le chemin de Pékin, du moins le Comité International Paralympique fait tout pour que le plus grand nombre possible d'athlètes ukrainiens puissent également se rendre à Pékin. Pour Will, il s'agit d'une action très importante, car toute possibilité de dialogue mondial, de discussions avec des personnes du monde entier est importante, surtout en des temps comme ceux-ci. Le sport est l'un des meilleurs moyens de vivre la compréhension et l'amitié entre différentes cultures.

Photo: Goran Basic

30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus
24.11.2022

Catherine Debrunner, Marcel Hug et Manuela Schär nominés pour les Sports Awards

Trois athlètes en fauteuil roulant sont nominés pour les SRF Sports Awards de cette année. Le ou la para-sportif/ve de l'année sera annoncé/e le 11 décembre dans le cadre de l'émission Sports Awards sur SRF.
Lire plus