29. mai 2022

Le quatrième et dernier jour de compétition des ParAthletics 2022 à Nottwil a encore permis d'établir un nouveau record d'Europe et d'enregistrer dix victoires pour l'équipe de Suisse. Les para-athlètes suisses ont brillé sur toute la ligne face à l'élite mondiale. Catherine Debrunner (Geuensee) et Marcel Hug (Nottwil) se sont distingués en battant plusieurs records du monde et en remportant d'éclatantes victoires.

Plus de 300 des meilleur·e·s para-athlètes du monde ont pris part aux ParAthletics 2022 de jeudi à dimanche à Nottwil. L'équipe helvétique a été la plus brillante. Les conditions météo − des températures agréables et peu de vent − étaient idéales. Les Confédéré·e·s ont aussi su profiter de l'avantage de concourir à domicile sur la piste rapide du Centre suisse des paraplégiques. Catherine Debrunner signe quatre records du mondeCatherine Debrunner a extrêmement bien réussi cette compétition. Depuis qu'elle est passée professionnelle au début de l'année, elle se concentre entièrement au sport. C'est la seule façon pour elle d'effectuer de longs séjours aux Pays-Bas chez son entraîneur Arno Mul. Cette décision s'est avérée payante. Lors de sept courses au total, elle a battu quatre records du monde sur des distances comprises entre 100 et 800 mètres. Certes ses chronos sont impressionnants, mais la constance dont elle a fait preuve durant ces quatre jours de compétition est également remarquable. D'ailleurs, elle avait déjà prouvé qu'elle faisait partie des meilleur·e·s du monde dans sa catégorie l'année dernière aux Jeux Paralympiques de Tokyo, en remportant une médaille d'or et une médaille de bronze. Dimanche, après la dernière épreuve, Catherine Debrunner a déclaré: «C'était un meeting grandiose, certes épuisant, mais j'y ai pris beaucoup de plaisir. Des compétitions avec de nombreux départs, une concurrence internationale, des spectateurs et des rencontres passionnantes; c'est tout ce que j'aime.» Pour l'heure, l'athlète de Geuensee (LU) va d'abord prendre des vacances bien méritées avant de se consacrer à nouveau pleinement au sport: «Ensuite, je partirai onze semaines aux Pays-Bas pour m'entraîner intensivement. Je continuerai à travailler le sprint, mais je ferai aussi davantage d'entraînements d'endurance, car en septembre, je participerai à mon premier marathon à Berlin. Ce n'est qu'à ce moment-là que je déciderai si je ferai aussi celui de Londres.» Dans un avenir proche, elle souhaite concourir aux deux disciplines, piste et marathon. Hug reste cinq fois invaincuMarcel Hug avait lui aussi un programme très chargé avec cinq départs en quatre jours. Il s'est montré imbattable dans toutes les épreuves. Son concurrent le plus redoutable était le jeune Britannique Daniel Sidbury, qui a toutefois eu du mal à suivre le rythme. Hug tire un bilan positif de ces journées: «Je suis très satisfait des résultats obtenus aux ParAthletics et j'ai atteint mes objectifs. Le record du monde sur 1500 m et les records d'Europe sur 800 m m'ont vraiment fait plaisir. En fait, je ne suis pas le plus rapide au départ, ce qui est très important pour le 800 m, mais j'ai réussi à me rapprocher du record du monde. D'ailleurs, j'y étais presque.» Le coureur de Nottwil projette maintenant de disputer quelques compétitions nationales sur piste ainsi que des courses de démonstration lors des rencontres d'athlétisme de la Diamond League à Zurich et Lausanne, avant de passer à l'entraînement pour les marathons. Outre Berlin, Londres, Chicago et New York, le marathon d'Oita, au Japon, figure également à son programme. «Peut-être même que j'irai au marathon de Dubaï.»Les deux tétraplégiques suisses spécialisés dans les courtes distances, Beat Bösch (Nottwil) et Fabian Blum (Pfaffnau), se sont à chaque fois livrés des duels très serrés. Tous deux ont remporté deux fois la victoire. Autres talentsManuela Schär (Kriens) n'a pas pu participer à ces compétitions à domicile en raison d'une blessure. Dans sa catégorie T54, Patricia Eachus n'a certes pas pu suivre tout à fait ses traces, mais elle a montré qu'elle avait un fort potentiel, notamment sur les distances de 1500 et 5000 m, où elle a fini en bonne place. Dans la course dominicale sur 5000 m, à l'issue de laquelle Eachus s'est classée troisième, l'Américaine Susannah Scaroni a réalisé une performance impressionnante. Elle s'est détachée du peloton après 120 m et n'a plus été rattrapée jusqu'à l'arrivée, établissant un nouveau record du monde avec un temps de 10:38.46. Alexandra Helbling (Nottwil) a décroché plusieurs places de podium dans les épreuves de sprint. Les deux Suissesses ont pris le départ dans des groupes importants, composés d'athlètes de renommée internationale. Parallèlement, de nombreux jeunes talents, filles et garçons, ont acquis de l'expérience à Nottwil. En effet, ils et elles ont déjà pu obtenir des places de podium lors des championnats de Suisse intégrés aux ParAthletics. Pour les disciplines debout, les athlètes au départ étant souvent assez rares, il est très difficile de les classer.

05.12.2022

Les courses de para ski alpin ouvrent la saison à St-Moritz

Chaque année, l’élite mondiale du ski paralympique se retrouve à Saint-Moritz. Du 8 au 11 décembre 2022, PluSport Handicap Suisse et l’office du tourisme de Saint-Moritz organisent la FIS Para World Cup sur la piste de la Coupe du monde cette année. Une centaine d’athlètes de 20 nationalités ouvriront officiellement la saison sur le domaine de Corviglia.
Lire plus
30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus