13. février 2019

Swiss Paralympic et la Fondation suisse pour paraplégiques poursuivent leur collaboration de longue date : la Fondation suisse pour paraplégiques restera le sponsor principal de Swiss Paralympic pendant quatre années supplémentaires.

Swiss Paralympic et la Fondation suisse pour paraplégiques poursuivent leur collaboration de longue date : la Fondation suisse pour paraplégiques restera le sponsor principal de Swiss Paralympic pendant quatre années supplémentaires.
Un partenariat solide lie la Fondation suisse pour paraplégiques (FSP) et Swiss Paralympic depuis 2000. Aujourd’hui, la FSP a prolongé le contrat de sponsoring principal pour quatre années, soit jusqu’en 2023. Les deux organisations sont heureuses des nombreuses synergies que génère cette collaboration.
Ainsi, Swiss Paralympic bénéficie non seulement du soutien financier de la FSP, mais ses athlètes peuvent également utiliser l’infrastructure de sport et d’entraînement disponible à Nottwil (LU). Par ailleurs, la Médecine du sport Nottwil, domaine spécialisé médical du Centre suisse des paraplégiques et Swiss Olympic Medical Center officiel, envoie le médecin de la délégation suisse aux Jeux paralympiques d’été 2020 à Tokyo.
Les athlètes en fauteuil roulant, figures de proue
En prolongeant le contrat, la Fondation suisse pour paraplégiques souligne son engagement pour le sport d'élite paralympique. « Pour nous, le partenariat avec Swiss Paralympic est une affaire de cœur, » se réjouit Joseph Hofstetter, directeur de la FSP. « Les athlètes en fauteuil roulant qui remportent du succès font bien toute la fierté de la Fondation suisse pour paraplégiques. »
L’objectif de la FSP est de permettre aux personnes blessées médullaires de mener une vie autodéterminée et aussi indépendante que possible. « Pour y arriver, le sport joue un rôle central, » explique Joseph Hofstetter. « Il constitue pour les personnes en chaise roulante non seulement un aspect social, mais agit aussi en faveur de la santé. » Pour atteindre son objectif, la Fondation soutient un réseau de prestations unique au monde qui accompagne les paralysés médullaires tout au long de leur vie. Créée en 1975 et siégeant à Nottwil (LU), la Fondation compte parmi les principales œuvres d'utilité publique en Suisse.
Thomas Troger, président de Swiss Paralympic, est très content d’avoir prolongé le partenariat avec la Fondation suisse pour paraplégiques : « Il est tout aussi décisif dans le sport handicap de trouver des sponsors attachés et fiables. Pour assurer le développement durable dans le domaine du sport handicap et du sport en fauteuil roulant et, au bout du compte, pour que nos athlètes suisses se retrouvent en tête du classement lors des compétitions internationales, nous dépendons de moyens financiers et de partenariats. »
05.12.2022

Les courses de para ski alpin ouvrent la saison à St-Moritz

Chaque année, l’élite mondiale du ski paralympique se retrouve à Saint-Moritz. Du 8 au 11 décembre 2022, PluSport Handicap Suisse et l’office du tourisme de Saint-Moritz organisent la FIS Para World Cup sur la piste de la Coupe du monde cette année. Une centaine d’athlètes de 20 nationalités ouvriront officiellement la saison sur le domaine de Corviglia.
Lire plus
30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus