Tokyo 2020 FR 1. septembre 2021

Heinz Frei termine deuxième en course sur route à Fuji, un exploit remarquable qui couronne la carrière fulgurante d’un des sportifs paralympiques les plus titrés. À 63 ans, c'est la 35e médaille paralympiques pour le para-cycliste.

Il pleut à Fuji, mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle le visage de Heinz Frei est humide. « C’est plus des larmes que des gouttes de pluie », déclare-t-il après sa course grandiose vers l’argent paralympique. Heinz Frei est lui-même un peu surpris par ce que ces moments provoquent en lui. Il est tout simplement bouleversé et traversé par des émotions qu’il n’a jamais vécues, malgré son expérience de vieux routier. Quelle histoire ! A 63 ans, il tient tête à toutes les attaques de ses adversaires plus jeunes à l’occasion de sa 10e participation aux Jeux Paralympiques d’été. Il fait toujours partie du peloton de tête sur le parcours exigeant du Fuji Speedway et contre toutes les attaques. Et lorsque le Russe Ruslan Kusnetsow s’échappe du groupe, Heinz Frei ne se laisse pas faire. Il abandonne Walter Ablinger (AUT) pour suivre Ruslan Kusnetsow moyennant de grands efforts et s’en approche même dangereusement dans la dernière montée. Au final, il lui manque quatre ou cinq mètres pour décrocher la victoire, mais « cette médaille d’argent vaut de l’or pour moi », affirme-t-il, rayonnant.

Cette course était sa dernière épreuve individuelle et signe donc la fin d’une carrière exceptionnelle qui n’aurait pas pu se dérouler mieux. Un conte de fées ? « Je n’ai pas de bonus quand je me rends au départ », explique Heinz Frei, « seule ma performance m’emmène à l’arrivée ». Ses efforts et sa volonté sont infaillibles. « Aujourd’hui, c’était la course la plus dure de ma carrière, la plus émotionnelle », déclare-t-il. Puis il évoque Rio 2016, où il a manqué le podium pour quelques dixièmes de seconde en contre-la-montre. Ce sont des expériences qui le tracassent, le marquent et qu’il aimerait faire oublier. Et comment trouver un moyen plus beau pour le faire qu’en réalisant une performance extraordinaire au pied du légendaire mont Fuji ?

Heinz Frei a gagné pas moins de 35 médailles lors de 16 Jeux Paralympiques d’été et d’hiver. Est-ce qu’une autre médaille brillera aussi fort dans ses souvenirs que la médaille d’argent de Tokyo ? « En réalité », déclare Heinz Frei, « je peux toujours parler… » Il s’interrompt, déglutit, secoue la tête... Laissons-le savourer ce moment. Il a atteint un objectif de taille, et il l’a fait avec brio, quelle que soit la couleur de la médaille qu’il passera autour de son cou lors de la cérémonie.

 

Photo: Keystone/Ennio Leanza

30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus
24.11.2022

Catherine Debrunner, Marcel Hug et Manuela Schär nominés pour les Sports Awards

Trois athlètes en fauteuil roulant sont nominés pour les SRF Sports Awards de cette année. Le ou la para-sportif/ve de l'année sera annoncé/e le 11 décembre dans le cadre de l'émission Sports Awards sur SRF.
Lire plus