Tokyo 2020 FR 3. septembre 2021

Après le jeudi de folie avec cinq médailles, la journée de vendredi est plus calme pour l’équipe suisse. Mais bien des choses se sont tout de même passées.

« C’était un peu raté aujourd’hui ». Le sportif en fauteuil roulant Beat Bösch a terminé cinquième sur 100 m, un classement qu’il accepte, mais qui suscite des sentiments mitigés en lui. Beat Bösch s’est rendu au départ avec son équipement de pluie, car les prévisions météo étaient assez claires. Mais à la surprise générale, le temps s’est amélioré juste avant la course. Trop tard, car une fois sur place, on ne peut plus changer d’équipement, ni même retirer ses gants. Cela change tout au niveau de la prise et fait perdre du temps. « J’aurais peut-être pu obtenir la quatrième place ». La carrière de Beat Bösch sur la scène internationale du para-sport ne se termine donc pas comme il l’aurait souhaité. « Je ne sais pas ce qui va se passer maintenant, c’étaient mes derniers Jeux Paralympiques ».

Nora Meister n’a pas pu célébrer sa médaille de bronze sur 400 m nage libre bien longtemps, car la prochaine épreuve l’attendait déjà le lendemain matin. Elle a terminé septième en 100 m dos (1’24’’44) et s’est ainsi qualifiée pour la finale. Elle n’est pas très satisfaite de sa performance, car elle reste deux secondes au-dessus de son meilleur résultat, « mais je suis contente d’être parmi les huit premières et j’espère faire mieux en finale ». Peut-être que des nouvelles du pays lui feront du bien. En effet, le message de félicitations envoyé par l’Alte Kantonsschule Aarau l’a énormément réjouie et a fait briller ses yeux.

A côté de Nora Meister en finale, les joueuses de badminton seront également en lice aujourd'hui. Cynthia Mathez et Karin Suter-Erath se sont déjà qualifiées pour la demi-finale de demain en double. Leur dernier match de groupe s’est soldé par une défaite face au duo chinois Liu Ytong/Yin Menglu, comme on pouvait s’y attendre. « Elles sont beaucoup plus fortes que nous, nous le savions », déclare Cynthia Mathez au terme du match, « mais nous nous sommes régalées et battues pour chaque point ». Karin Suter-Erath voit également des points positifs : « Le bon esprit d’équipe, les points obtenus, l’énergie et la motivation pour les prochains matches ». Par exemple l’épreuve de quarts de finale que Suter-Erath disputera aujourd’hui contre Sarina Satomi (JAP), la numéro 1 du classement mondial.

Photo: Keystone/Ennio Leanza

Photo badminton: Gabriel Monnet

 

16.09.2021

Geberit est nouveau partenaire de Swiss Paralympic

« Le meilleur pour les meilleurs » : C’est en vertu de cette devise que Geberit a conclu un partena-riat avec Swiss Paralympic à la suite du succès rencontré lors des Jeux Paralympiques de Tokyo. L’entreprise active dans le secteur des produits sanitaires et sise à Rapperswil-Jona sera le four-nisseur de la fondation ces deux prochaines années.
Lire plus
13.09.2021

Karin Suter-Erath met fin à une belle carrière sportive

La joueuse de badminton Karin Suter-Erath a clos sa carrière en beauté aux Jeux Paralympiques de Tokyo en remportant une 5e place en simple et une 4e place en double. Elle souhaite à présent se retirer du sport de compétition.
Lire plus
05.09.2021

14 médailles aux Jeux Paralympiques, un record depuis 2004

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 sont terminés et ils ont été extrêmement réussis pour la Suisse. Les 13 athlètes féminines et les 8 athlètes masculins ont remporté 14 médailles, dont sept d’or, quatre d’argent et trois de bronze. La dernière fois qu'il y a eu plus de médailles aux Jeux Paralympiques d'été, c'était à Athènes en 2004 (16). Au tableau des médailles, la Suisse occupe la 19e place. La dernière fois qu'elle a fait mieux, c'était à Atlanta en 1996 et c’est à Sydney, en 2000, qu’il y a eu plus de sept médailles d'or (8). N’oublions pas de mentionner que ces dernières années, nous avons assisté à une professionnalisation extrême du para-sport dans le monde entier.
Lire plus