Quick Facts

  • Status

    Actif
  • Domicile

    7270 Davos Platz GR

  • Date de naissance

    07.02.1997

  • Profession

    Étudiante

  • Disciplines

    Slalom, Slalom géant, Super-combiné, Super G, Descente

  • Catégorie de compétition

    LW 5/7-3

  • Handicap

    Syndrome TAR

  • Origine du handicap

    malformation génétique

  • Website

    www.bignaschmidt.com


Bigna Schmidt sur …

Bigna Schmidt a grandi dans la station de sports d’hiver Davos. Depuis 2011, elle se bat pour remporter des médailles pour le ski paralympique suisse. En 2017, la Grisonne fut la seule sportive paralympique à obtenir sa maturité au gymnase sportif de Davos.

« Les Jeux Paralympiques constituent mon plus grand rêve », déclare la jeune femme de 23 ans. Elle veut tout donner afin de pouvoir réaliser ce rêve en 2022 à Pékin.

Son désir de participer aux Jeux Paralympiques s’est encore accentué lorsqu’elle a manqué de peu les Jeux à PyeongChang en 2018. En qualité de sportive professionnelle, elle s’était préparée de manière idéale pour ces Jeux. Malheureusement, elle fit une chute lors d’un entraînement en 2017, deux mois seulement avant l’arrivée de la flamme olympique à PyeongChang.

La jeune Bigna Schmidt put retrouver sa forme physique peu de temps après ce revers. Elle obtint d’ailleurs une quatrième place aux championnats du monde 2019 à Sella Nevea (Italie). Puis, en 2020, elle monta huit fois sur le podium en Coupe du monde.

« Mon but est de skier de manière encore plus constante », confie la jeune femme. Elle doit encore obtenir sa qualification pour les Jeux d’hiver à Pékin. Durant l’année 2020 marquée par la pandémie, elle a passé beaucoup de temps à entraîner sa condition physique et allait souvent en montagne. Pour l’instant, elle reste la seule femme de l’équipe de ski de Swiss Paralympic. Elle s’entend très bien avec les garçons, mais elle serait ravie d’un renfort féminin dans l’équipe.

Parallèlement au ski, Bigna Schmidt étudie l’économie à Saint-Gall. Le fait que davantage de cours se déroulent en ligne en raison du coronavirus joue même en faveur de la jeune Grisonne. Elle a donc moins de trajets à faire et peut consacrer suffisamment de temps à son sport.

Quand la skieuse de 23 ans pense aux Jeux Paralympiques de Pékin, ces derniers restent encore « un monde inconnu » pour elle. Sur sa propre carte du monde, l’Asie et le ski sont deux mondes bien éloignés l’un de l’autre, même si elle a déjà eu l’occasion de se rendre en Corée du Sud pour sa préparation.

Malgré la pandémie, elle espère pouvoir accumuler assez d’expérience en compétition durant l’hiver 2021. Elle se concentre en particulier sur les courses de Coupe du monde à Saalbach (Autriche) et à Leogang (Autriche).

 

Sponsor individuel : KPMG SA

CHM Para Ski Alpin, Kranjska Gora – Sella Nevea, janvier 2019
CDP – Handisport – CM l’or pour Théo Gmür, l’argent pour Thomas Pfyl