Quick Facts

  • Status

    Actif
  • Domicile

    3474 Rüedisbach BE

  • Date de naissance

    06.03.1985

  • Profession

    Masseur médical EFH

  • Catégorie de compétition

    B

  • Disciplines

    Tandem sur piste : 200 m, 1000 m

  • Handicap

    Aveugles

  • Origine du handicap

    Accident sportive 2008

  • Sein Motto

    plein régime!


Christof Wynistorf sur …

Avant son accident, Christof Wynistorf était mécanicien en machines agricoles, passait son temps libre au motocross et aidait ses parents à la ferme. Bouger faisait partie de son quotidien. En guise de loisir, il s’entraînait aussi à tirer avec précision avec une arme de petit calibre. Jusqu’au jour où, en 2008, il fut lourdement frappé par le destin. Un incident de tir lui endommagea gravement le nerf optique. Aujourd’hui encore, personne ne sait vraiment ce qu’il s’est passé. En l’espace de quelques secondes, sa vie haute en couleur vira au noir, et il dut totalement se réorienter.

Éloigné de sa famille restée à Rüedisbach, il suivit d’abord un programme de reconversion pour aveugles à Bâle. Au lieu de réparer des machines agricoles, il y apprit à lire le braille, à utiliser un ordinateur et à gérer toutes les situations du quotidien. Il passait tout son temps entre l’école et sa chambre à Bâle. Le manque de mouvement et d’activités variées se fit très vite sentir, surtout pour ce féru d’adrénaline. Le groupe de course de Bâle a constitué sa bouée de sauvetage. Les coureurs ont bien intégré Christof lors des entraînements, auxquels il participait avec l’aide d’un guide. « Le sport m’a toujours beaucoup apporté, et encore davantage durant cette période. J’ai commencé à prendre part à diverses courses populaires. La course des 100 km de Bienne en 2013, que j’ai terminée avec succès, représente le temps fort (et aussi la fin) de ma carrière. »

Puis, Christof Wynistorf obtint une place de masseur médicale au sein de l’OFSPO à Macolin, un travail pour lequel il suivait encore une formation à Bâle. Or, il n’y avait pas assez de guides de course sur son nouveau lieu de travail. Il s’éloigna alors de la course à pied et devint plus polyvalent. Il commença la natation et le ski de fond. En 2017, il eut la possibilité de s’essayer au cyclisme sur piste en tandem au vélodrome à Granges, une expérience qui lui a tout de suite plu. « J’avais déjà l’habitude des virages relevés grâce au motocross », nous explique-t-il avec un sourire radieux. Après quelques entraînements et de nombreux tours de piste, il trouva ensuite un pilote parfait en la personne d’Hervé Krebs.

Au début de l’année 2018, les deux coéquipiers ont débuté un entraînement de professionnels et se sont fixés d’ambitieux objectifs : « Nous voulons rattraper les autres tandems et nous qualifier pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. » En l’espace d’une année, ils purent améliorer leurs performances de manière significative et gagnèrent 8 secondes. Leur meilleur temps personnel se situait à 1:06:831 à la fin février 2018. Il ne leur manquait que 0.031 secondes afin de se qualifier pour les championnats du monde 2019. Néanmoins, en raison de l’excellente courbe de progression, la commission spécialisée du sport leur octroya une place aux championnats du monde 2019 à Apeldoorn. Là-bas, ils prirent le départ de la poursuite individuelle sur 1000m et du 200m, lors duquel ils établirent un nouveau record de Suisse. Ils se classèrent à la 20e et à la 16e place mondiale.

Année Évènement Discipline Sportive Classe Discipline Rang
2019 CM Para-cycling Track Apeldoorn (NED), 14. - 17.03.2019 à Apeldoorn (NED) Cyclisme MB 200 m vitesse 16e rang
2019 CM Para-cycling Track Apeldoorn (NED), 14. - 17.03.2019 à Apeldoorn (NED) Cyclisme MB 1 km contre-la-montre 20e rang