Beijing 2022 FR 6. mars 2022

Aux Jeux Paralympiques, les skieurs alpins suisses décrochent les 5e, 6e et 7e rangs en super-G, alors qu’en snowboard Romy Tschopp se qualifie pour les quarts de finale de demain avec le 9e meilleur temps.

Les skieurs alpins caressaient l’espoir d’une médaille en super-G. Malgré un très bon résultat d’équipe, leur rêve ne se sera pas réalisé cette fois-ci : après avoir remporté le bronze en descente la veille, Théo Gmür se classe 5e dans sa deuxième course, immédiatement suivi de Robin Cuche (6e) et Thomas Pfyl (7e). Avant le départ, Théo Gmür ressentait encore les séquelles de sa grande journée d’hier « j’ai très peu dormi la nuit passée », déclare le Valaisan. L’effet de l’adrénaline, mais aussi d’un certain épuisement dû à une poussée inflammatoire de la maladie de Crohn il y a quelques jours. C’est ainsi que se sont accumulés les centièmes de secondes l’empêchant cette fois-ci d’accéder au podium.

Mais demain est un nouveau jour, le super combiné prévu mardi ayant été avancé à lundi en raison de la hausse des températures. Théo Gmür sera de la partie à l’instar de Robin Cuche, très satisfait du diplôme que lui vaut sa sixième place. « J’ai un peu trop dérivé dans la pente raide, mais pour le reste je suis quasiment le meilleur : devant moi, il n’y a que les grands favoris », déclare le Neuchâtelois, très heureux de ramener le diplôme chez lui.

Le super combiné à bras-le-corps

Puis il y a Thomas Pfyl, classé 7e, à propos duquel son coéquipier Robin Cuche fait une déclaration intéressante : « Si Thomas descend demain comme aujourd’hui, il sera difficile à battre au super combiné. » Ce dernier accueille le compliment visiblement avec plaisir : « Si Robin le dit… », répond-il en riant. Le Schwytzois est effectivement satisfait de sa performance. S’il peut attaquer à fond demain, c’est qu’il a pu ménager son dos ces deux derniers jours. « Si je peux renouveler ma performance d’aujourd’hui, j’ai certainement des chances », déclare Thomas Pfyl. Ce qui pourrait également tourner à l’avantage de Théo Gmür et Robin Cuche : le super-G du super combiné sera tracé par le coach national suisse Grégory Chambaz.

Dans la catégorie assis, Murat Pelit se classe 16e. Le Tessinois, qui souffre depuis quelques jours d’une inflammation des amygdales, est heureux d’avoir atteint l’arrivée. « Hier encore, je n’allais vraiment pas bien », dit-il en se réjouissant du super combiné de demain. Pascal Christen prendra également le départ. Le Lucernois a été éliminé au super-G. Il a opté pour un changement de ligne au début de la pente raide sur un tracé déjà fortement abîmé. « Ça n’avait plus rien à voir avec ce j’avais vu lors de la reconnaissance de la piste », déclare Pascal Christen.

Une ascension constante

Pour sa première sur la grande scène, la snowboardeuse Romy Tschopp se qualifie en cross. C’est la toute première fois que la Suisse participe aux Jeux Paralympiques dans cette discipline. Avec le neuvième meilleur temps, la Bâloise d’adoption réalise une forte performance et se qualifie pour les quarts de finale de demain. « Je suis très heureuse, déclare Romy Tschopp, d’autant plus que nous n’avons pu passer qu’une journée sur la piste avant la course. » Même si elle ne fait qu’améliorer sa performance, elle manque le départ de la deuxième manche en voulant prendre plus de risques, « et ça n’a finalement pas payé. » Cela fait partie des expériences importantes du processus d’apprentissage. Il s’agit maintenant de se reposer à fond, « mes jambes sont encore très fatiguées, car les deux courses d’entraînement ont été concentrées sur la seule journée d’hier au lieu d’être étalées sur deux jours. » Romy Tschopp est la seule athlète qui se déplace en fauteuil roulant au quotidien. Par conséquent, durant les courses, la pression est nettement plus forte lors de l’extension et de la flexion des jambes.

 

Photo: Ennio Leanza/Keystone-SDA

 

17.05.2022

Athletes Network soutient les athlètes dans leur carrière après le sport

Swiss Paralympic conclut un partenariat de coopération avec Athletes Network. La plateforme d’Athletes Network soutient les athlètes dans leur transition vers une carrière après le sport et leur offre des contacts avec diverses entreprises.
Lire plus
10.05.2022

Des partenaires fidèles en vue de Paris 2024

Après les Jeux d’hiver de Pékin, le para-sport d’élite peut continuer à compter sur ses fidèles sponsors. Allianz Suisse et la fondation Joseph Voegeli resteront partenaires de Swiss Paralympic jusqu’en 2024. Pour l’année à venir, Rickli+Wyss et Schindler demeureront respectivement fournisseur et équipementier de l’équipe suisse de paracyclisme.
Lire plus
03.05.2022

L'agenda du sport en 2022

Les athlètes d'été ont commencé la saison avec succès. Après les Jeux d’hiver de Pékin, d’autres temps forts figurent à l’agenda de Swiss Paralympic en 2022. Les championnats du monde et d’Europe témoignent également de la diversité du para-sport.
Lire plus