10. mars 2018

Le premier jour de la compétition, Théo Gmür a pu se réjouir, les autres Suisses sont pour la plupart passés à côté.

Les attentes vis-à-vis de l’équipe de curling en fauteuil roulant sont élevées. Et elles demeurent malgré la défaite 0:8 contre le Canada au début du Round Robin. Sur onze matches, la faute au départ se compense dix fois. Le résultat était toutefois terrible. Ce qui n’a pas d’importance. Perdu c’est perdu.
Pas besoin de grandes analyses. Dès le début, les Suisses ont cherché leur rythme, mais ne l’ont jamais trouvé pendant tout le match et ont lancé de mauvaises pierres à un niveau inférieur à la moyenne. Dans une telle phase, trouver la sécurité est difficile, voire presque impossible – pas seulement en curling. « Demain, nous corrigerons le dérapage » : telle est la devise de l’équipe. Une victoire suffit et tout est encore possible.
Revanche des skieurs alpins
Plusieurs skieurs alpins veulent également corriger les résultats demain dans le super-G. Par exemple Christoph Kunz, qui a touché le sol avec la coque du monobob et a dérapé. « J’ai laissé passer une chance, mais d’autres vont suivre. En tant que champion du monde de super-G, je compte plus sur demain que sur la descente », a commenté le Bernois de l’Oberland à propos de son « DNF » au classement.
Robin Cuche (8e) et Thomas Pfyl (9e) ont également soif de revanche. Il leur est arrivé la même chose : ils ne peuvent être ni satisfaits, ni insatisfaits de leur performance. Quelques passages étaient bons, d’autres non. Robin Cuche a commis trop de fautes, Thomas Pfyl n’a pas été assez agressif. Une médaille était hors de portée pour le duo debout. Sur ce point, les classements ont joué un rôle mineur.
Stephani Victor s’est vue offrir la médaille sur un plateau. Deux des trois favorites ont été éliminées devant elle – pour sept partantes. L’Australienne avait en outre dix secondes de retard. Pourtant, Stephani Victor n’a pas atteint l’arrivée et a même endommagé le bob dans sa chute. Pour elle aussi, la règle s’applique : tout devrait être différent en super-G.
Michael Brügger (17e) a performé conformément aux attentes, avec une tendance ascendante. Il lui manque toutefois les kilomètres de course et la sécurité après une pause pour cause de blessure.

26.02.2024

Cynthia Mathez et Ilaria Renggli se qualifient pour Paris 2024

Les deux joueuses de badminton en fauteuil roulant Cynthia Mathez (Boningen SO) et Ilaria Renggli (Hottwil AG) décrochent chacune, en double dames, un ticket de participation aux Jeux Paralympiques de Paris. C’est confirmé après avoir atteint des quarts de finale aux Mondiaux en Thaïlande.
Lire plus
14.02.2024

Badminton: les Jeux Paralympiques à portée de main

Cynthia Mathez, Ilaria Renggli, Luca Olgiati et Marc Elmer participeront aux Mondiaux de para badminton du 20 au 25 février en Thaïlande. Pour les athlètes, il ne s’agira pas seulement de remporter des titres et des médailles, mais aussi de précieux points pour la qualification aux Jeux Paralympiques.
Lire plus
09.02.2024

Vidéo: Catherine Debrunner on the road to Paris 2024

Dans la série vidéo «Get ready for the best» Swiss Paralympic, soutenu par Allianz Suisse, dresse le portrait de cinq para athlètes dans leurs préparation aux Jeux Paralympiques de Paris 2024.
Lire plus