14. novembre 2019

Après l'argent (800 m) et le bronze (1500 m), Marcel Hug, tenant du titre, a remporté sur 5000 m sa troisième médaille dans sa troisième course aux Championnats du monde de para-athlétisme à Dubaï, derrière le champion du monde du 1500 m Prawat Wahoram (THA).

Resté sans titre, comme en 2015 à Doha, Marcel Hug s’est toutefois avéré le plus constant. « J'aurais bien aimé gagner aujourd’hui », a déclaré le meilleur polyvalent du monde après la finale du 5000 m. Pour une fois, en solo avec trois Thaïlandais, trois Chinois et deux Américains, il a adopté une stratégie plutôt défensive. Cette tactique s’est soldée par une médaille d'argent. Le vainqueur, Prawat Wahoran, avait déjà décroché l'or sur 1500 m et 5000 m aux Jeux Paralympiques de Rio.

Dix mois avant les Jeux Paralympiques de Tokyo, les CM ont permis au multiple sportif suisse de l'année de montrer de quoi il était capable. Comme le champion du monde du 800 m Daniel Romanchuck (USA), il a suivi un programme monumental avec le marathon sur route, mais les deux extraordinaires athlètes en fauteuil roulant ont réussi à tenir en échec les Thaïlandais et les Chinois. Ils avaient mis l’accent sur la catégorie reine des CM, T54.

Le bilan de Marcel Hug a donc été positif : « Je peux être satisfait. Le niveau est encore monté et il n’y a plus de victoires programmées. Les médailles s’en trouvent valorisées et notre sport est plus passionnant, plus attractif.

Des places de quota manquées

Patricia Eachus (Büron) a roulé au 5000 m en fin de peloton et en tête sur le dernier kilomètre. Au cours du long sprint, lors de sa meilleure course au titre, la Lucernoise de 30 ans a perdu quelques mètres sur les plus rapides, manquant la place de quota pour les Jeux Paralympiques de 0,25 secondes.

Sofia Gonzalez (Jongny), 18 ans, a obtenu un succès d’estime en se classant cinquième sur neuf du 100 m. Amputée tibiale à la jambe droite, quatrième aux CE en 2018, elle a en effet établi son record personnel (16,37). Il lui manquait 77 centièmes pour monter sur le podium, sept pour une place de quota.

Résultats

Dubaï (EAU). CM. Para-athlétisme. Hommes. 5000 m (T54) : 1er Prawat Wahoram (THA) 10:33,00. 2e Marcel Hug (Nottwil) 10:33,10. 3e Yong Zhang (CHN) 10:33,39.

Femmes. 5000 m (T54/T53) : 1ere Lihong Zou (CHN) 12:12,73. 2e Madison De Rozario (AUS) 12:14,62. 3e Susannah Scaroni (USA) 12:15,57. – Plus loin : 6e Patricia Eachus (Büron) 12:16,25.

100 m (T63) : 1ere Karisma Evi Tiarani (INA) 14,72 (WR). 2e Monica Graziana Contrafatto (ITA) 15.56. 3e Gitte Haenen (BEL) 15,60. - Puis : 5e Sofia Gonzalez (Jongny) 16,37.

 

05.12.2022

Les courses de para ski alpin ouvrent la saison à St-Moritz

Chaque année, l’élite mondiale du ski paralympique se retrouve à Saint-Moritz. Du 8 au 11 décembre 2022, PluSport Handicap Suisse et l’office du tourisme de Saint-Moritz organisent la FIS Para World Cup sur la piste de la Coupe du monde cette année. Une centaine d’athlètes de 20 nationalités ouvriront officiellement la saison sur le domaine de Corviglia.
Lire plus
30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus