19. janvier 2022

Théo Gmür remporte sa deuxième médaille aux Championnats du monde de Para Snow Sports à Lillehammer en slalom géant. Après sa performance audacieuse dans la seconde manche, le Valaisan peut savourer le bonheur de l’instant.

Le visage rayonnant de Théo Gmür en dit long sur ses émotions. Le Valaisan vient de remporter le bronze en slalom géant aux Championnats du monde de Lillehammer. Seuls le Russe Alexej Bugajew et le Français Arthur Bauchet ont été plus rapides dans la catégorie debout. Il s’agit de la deuxième médaille de bronze pour Théo Gmür après celle en super-G ‒ et il sait aussi qu’un brin de chance l’a aidé à réaliser cet exploit. « C’est une médaille qui tombe du ciel », déclare Théo Gmür en souriant. Lors de sa deuxième manche, la visibilité était mauvaise, et juste au moment où il passait la ligne d’arrivée, une forte pluie neigeuse s’est mise à tomber. Les concurrents qui avaient été plus rapides à la première manche ont ainsi eu de pires conditions ensuite.

Une chance à saisir. Théo Gmür l’a fait de manière impressionnante dans la deuxième manche. Avec courage, il a constamment replacé ses skis dans la ligne de pente. Malgré deux erreurs, il ne s’est pas laissé déstabiliser. « C’était extrêmement passionnant », déclare-t-il en considérant les bons coureurs qu’il avait nettement moins bien réussi à affronter dans la première manche. « La veille, j’avais un problème au genou, confie le Valaisan, ce n’était donc pas si facile pour moi. » Lors de la deuxième manche, son esprit était beaucoup plus libre. « Maintenant, j’ai de nouveau décroché deux podiums à un Championnat du monde, dit-il, je peux désormais savourer ma victoire. » Il renoncera au slalom vendredi, mais participera dans tous les cas au slalom parallèle de clôture des CM dimanche.

Pour Thomas Pfyl, arrivé 16e, le point fort des Championnats du monde est le slalom de vendredi et le Schwytzois s’y sent prêt. Robin Cuche a renoncé à prendre le départ pour cause de tensions au niveau de la nuque. Il sera à nouveau de la partie en slalom. Dans la catégorie assis, Pascal Christen a atteint l’arrivée pour la première fois lors de sa toute première participation aux Championnats du monde et s’est classé rapidement dans le top 10 en décrochant la 9e place. « Après mes échecs dans les courses de vitesse, j’avais quand même un peu tiré le frein à main aujourd’hui, explique le Lucernois, mais j’ai réalisé deux manches propres, c’est un bon début. » Murat Pelit n’était pas très content de sa 11e place, mais ne pouvait pas vraiment se l’expliquer. « Mais c’est toujours une grande joie de skier ici », déclare le Tessinois. Comme Pascal Christen, Murat Pelit participera au slalom vendredi.

 

Photo: Goran Basic

 

05.12.2022

Les courses de para ski alpin ouvrent la saison à St-Moritz

Chaque année, l’élite mondiale du ski paralympique se retrouve à Saint-Moritz. Du 8 au 11 décembre 2022, PluSport Handicap Suisse et l’office du tourisme de Saint-Moritz organisent la FIS Para World Cup sur la piste de la Coupe du monde cette année. Une centaine d’athlètes de 20 nationalités ouvriront officiellement la saison sur le domaine de Corviglia.
Lire plus
30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus