21. janvier 2019

Dès la première journée des championnats du monde de ski paralympique, le triple champion paralympique de Pyoeng Chang décroche sa première médaille et devient vice-champion du monde en slalom géant. Christoph Kunz et Thomas Pfyl ont terminé à la cinquième place dans leur catégorie respective.

« Je suis très heureux de la deuxième place aujourd’hui. Évidemment, on vise toujours la victoire lors d’un championnat du monde, mais j’ai dû faire face à quelques problèmes cet été. Devenir vice-champion est donc un grand succès. J’attends avec impatience les prochaines courses de ces championnats du monde“, raconte le Valaisan, rayonnant. »
Grâce au troisième meilleurs temps et à sa très bonne performance sur le deuxième tracé, Thomas Pfyl (Schwyz) a gagné quelques places et a terminé cinquième. Après sa victoire à la dernière course Coupe du monde à Zagreb, Pfyl compte surtout sur le slalom de mercredi pour décrocher une médaille.
Christoph Kunz termine au cinquième rang et rate le podium du peu. Malgré quelques petites erreurs pendant la première manche, il s’est quand même classé quatrième. Le Bernois ne s’est jamais senti très à l’aise sur les pistes de Kranjska Gora. Toutefois, il a réalisé deux bonnes manches et est satisfait de sa cinquième place. Le 1er février prochain, il va tenter de défendre son titre de champion du monde de 2017 en Super G, sa discipline favorite.
Huitième après le tracé initial, Murat Pelit avait particulièrement hâte de commencer la deuxième manche dans l’après-midi. Le Tessinois se réjouissait du parcours plus tournant de la deuxième manche, ce qui lui convenait beaucoup mieux. Il a commencé sa course plein d’enthousiasme mais une erreur le fait tomber et sortir de la course.

Résultats :

Kransjska Gora (SLO). championnat du monde en Para Ski Alpin. Slalom géant. Hommes. Debout :  1. Arthur Pauched (FRA) 2:04,80. 2. Théo Gmür (VS) 0,71 de retard. 3. Thomas Walsh (USA) 2,53 de retard. Plus loin: 5. Thomas Pfyl (SZ) 3,25 de retard. Robin Cuche DNS. - Assis : 1. Jeroen Kampschreur (NED) 2:10,55. 2. Niels de Langen (NED) 1,77 de retard. 3. Jesper Pedersen (NOR) 2,14 de retard. Plus loin : 5. Christoph Kunz (BE) 5,86 de retard. Murat Pelit (TI) DNF 2nd Run.
Photo: Urs Sigg; Sponsored by Kolpa and Syba
Programme : 
Kranjska Gora (SLO) 
Slalom géant dames - 22 janvier 2019 - 10h00 1re manche / 13h00 2e manche
Slalom hommes - 23 janvier 2019 - 10h00 1re manche / 13h15 2e manche
Slalom dames - 24 janvier 2019 - 10h00 1re manche / 13h00 2e manche
Sella Nevea (ITA)
Entraînement de descente - 27 -28 janvier 2019 - 11h00
Descente - 29 janvier 2019 - 11h00
Super-combiné - 31 janvier 2019 - 10h15 SG  / 14h15 SL
Super G - 1er février 2019 - 11h00
Cérémonie de clôture - 1er février 2019 - à définir
Website officiel: https://www.paralympic.org/sel...

05.12.2022

Les courses de para ski alpin ouvrent la saison à St-Moritz

Chaque année, l’élite mondiale du ski paralympique se retrouve à Saint-Moritz. Du 8 au 11 décembre 2022, PluSport Handicap Suisse et l’office du tourisme de Saint-Moritz organisent la FIS Para World Cup sur la piste de la Coupe du monde cette année. Une centaine d’athlètes de 20 nationalités ouvriront officiellement la saison sur le domaine de Corviglia.
Lire plus
30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus