Tokyo 2020 FR 5. septembre 2021

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 se terminent avec les médailles numéro 13 et 14 pour l'équipe suisse. Marcel Hug réitère sa victoire du marathon de Rio 2016. Remportant une quatrième fois l'or dans sa quatrième course, il devient l'athlète le plus titré des Jeux. Manuela Schär manque sa troisième médaille d'or d'une seconde, mais déborde de joie après sa troisième médaille d'argent. Comme Marcel Hug chez les hommes, elle est l'athlète exceptionnelle de Tokyo chez les femmes.

Marcel Hug se détache rapidement du Chinois Zhang Yong, mais ne peut le distancer de manière décisive que peu avant l'arrivée. Il endure en outre des moments d'angoisse, le caoutchouc d'entraînement de sa roue gauche se détachant après seulement 7 kilomètres. « C'était extrêmement difficile », affirme-t-il, « surtout mentalement ». Il n'ose pas attaquer, mais lorsqu'il réalise que Zhang Yong ne pourra pas le suivre dans la dernière montée avant l'arrivée, c’est le soulagement. Il prend la tête sans encombre et remporte sa quatrième victoire aux Jeux Paralympiques 2020, mais l'épuisement profond après cette performance exceptionnelle se lit sur son visage. Il dit se sentir très heureux, « mais je ne peux pas encore vraiment réaliser ce qui s'est passé ici », déclare-t-il. Marcel Hug va terminer la saison puis réfléchir à ce qu'il faut faire ensuite. Il ne sait pas s'il participera à nouveau aux Jeux à Paris en 2024.

Comme Marcel Hug, Manuela Schär doit faire face à des moments difficiles durant sa course. Dans son cas, c'est l'hésitation dans le choix du matériel, la météo est incertaine, avant le départ le grip ne fonctionne pas : « J'ai dû faire des ajustements au dernier moment », explique-t-elle. Après le départ toutefois, les bonnes sensations reviennent vite. Elle doit changer quelque chose dans la tactique car seule l'Australienne Madison de Rozario suit ses attaques. Toutes deux mènent le groupe jusqu’à Susannah Scaroni (USA), parfois éloignée de plus d'une minute. Peu avant l'entrée dans le stade, Madison de Rozario (AUS) parvient à s'échapper. Manuela Schär réduit énergiquement l'écart, pour finalement revenir à une seconde. Elle est comblée par cette conclusion de Jeux extraordinaires, avec lesquels elle a enfin surmonté la frustration de Rio 2016, où elle était restée sans médaille. Maintenant elle est heureuse que tout soit terminé, elle a hâte de rentrer chez elle pour partager toutes les émotions avec ses proches.

Patricia Eachus termine quant à elle 9e du marathon. Après quelques déceptions, elle est très heureuse de son record personnel (1h47’06"). Avec cette belle manière de terminer les Jeux, il est plus facile de regarder vers l'avenir.

En badminton, Cynthia Mathezet Karin Suter-Erath ont pris la 4e place du double. C'était l'objectif de Tokyo, les trois premières équipes sont normalement supérieures. Comme en demi-finale cependant, les Suissesses ont réalisé une belle performance face au duo Sujirat Pookkham/Annouy Wetwithan, mettant les Thaïlandaises sous pression à plusieurs reprises et menant même à la moitié du deuxième set. « Nous pouvons être fières », déclare Cynthia Mathez, Karin Suter-Erath ajoutant : « Nous avons tout donné, mais les adversaires étaient comme un mur, elles renvoyaient tout ». Cynthia Mathez et Karin Suter-Erath repartent donc avec de bons souvenirs de ces Jeux Paralympiques, où le badminton était au programme pour la toute première fois.

Photo: Keystone/Ennio Leanza
Texte: Christian Andiel

27.01.2022

Marcel Hug : « Je veux reconquérir le record du monde du 5000 m ».

En décembre, Marcel Hug a pu célébrer la meilleure année de sa carrière, mais comment le Swiss Silver Bullet envisage-t-il l’avenir ? Après une année extrêmement réussie avec quatre médailles d’or paralympiques, de nouveaux records du monde et la victoire au classement général de la World Marathon Major Series, Swiss Paralympic s’entretient avec l’athlète en fauteuil roulant à propos de l’année écoulée et de ses projets d’avenir.
Lire plus
23.01.2022

Six médailles de bronze pour la Suisse aux CM de Lillehammer

Le slalom parallèle de la dernière journée des Championnats du monde de Para Snow Sports à Lillehammer s’est terminé par l’élimination de tous les skieurs suisses durant les qualifications. Le meilleur Suisse de ces Championnats du monde a été Théo Gmür qui a remporté le bronze en super-G et en slalom géant. Les entraîneurs nationaux en tirent le bilan.
Lire plus
22.01.2022

Du bronze en snowboard ‒ En sprint, Luca Tavasci manque la demi-finale 

L’avant-dernier jour des Championnats du monde de Para Snow Sports à Lillehammer, Romy Tschopp et Ellen Walther remportent une médaille de bronze en cross par équipes. Le fondeur engadinois Luca Tavasci s’est classé 16e lors de la qualification au sprint.
Lire plus