13. mars 2018

En super-combiné, les skieurs alpins ont essuyé une défaite collective. Thomas Pfyl et Stephani Victor pouvaient au moins espérer une médaille en slalom.

Après le super-G, seule Stephani Victor pouvait s’estimer satisfaite de sa prestation. Mais quatre heures plus tard, la Valaisanne de cœur était assise dans l’aire d’arrivée, secouant la tête. Elle a abordé une porte placée de manière peu conventionnelle du mauvais côté et ne l’a pas passée. Evanoui le rêve d’une place de podium. Elle a d’abord décroché un 5e rang au lieu de la médaille de bronze, avant d’être disqualifiée, comme on pouvait s’y attendre.
Thomas Pfyl (7e) a commis une faute en super-G qui lui a fait perdre beaucoup de temps. Pendant un instant, il ne savait plus ce qui lui arrivait ni où il allait. Il a manqué une porte et avant de se retrouver sur le bon tracé, il avait perdu tellement de temps qu’il devait espérer faire une course irréprochable en slalom et pouvoir compter sur quelques défections. Rien de cela ne s’est produit. « Je n’ai jamais trouvé le rythme et je n’ai pas réussi à montrer mon potentiel dans la troisième manche non plus », a-t-il admis.
La débâcle sportive avait déjà débuté dans les disciplines de vitesse. Le vice-champion du monde, Robin Cuche, et le double médaillé d’or Théo Gmür, ont été éliminés. Et le Valaisan de réagir : « Je n’étais pas prêt mentalement, j’ai eu beaucoup trop d’émotions ces derniers jours. Maintenant, je me prépare pour le slalom géant. »  Murat Pelit (éliminé en super-G) et Michael Brügger (slalom) n’ont pas réussi à se classer non plus.
Il restait un espoir : le champion du monde de super-G Christoph Kunz, éliminé en descente et en super-G, qui a pris le départ malgré sa blessure au pied et qui se sentait bien. Il a toutefois dérapé dans la portion supérieure du parcours, recouvert d’une neige mouillée extrêmement molle, mais a pu rester dans la course. A un moment donné, il a joué la sécurité. En slalom, sa plus faible discipline, le Bernois de l’Oberland a terminé dixième.
Au vu de ce bilan global décevant, on peut presque parler de débâcle. On attend une réaction en slalom géant. « Stephani va ramener une médaille », a promis Marcel Kuonen. Puissent ses concurrentes entendre ses paroles.

27.01.2022

Marcel Hug : « Je veux reconquérir le record du monde du 5000 m ».

En décembre, Marcel Hug a pu célébrer la meilleure année de sa carrière, mais comment le Swiss Silver Bullet envisage-t-il l’avenir ? Après une année extrêmement réussie avec quatre médailles d’or paralympiques, de nouveaux records du monde et la victoire au classement général de la World Marathon Major Series, Swiss Paralympic s’entretient avec l’athlète en fauteuil roulant à propos de l’année écoulée et de ses projets d’avenir.
Lire plus
23.01.2022

Six médailles de bronze pour la Suisse aux CM de Lillehammer

Le slalom parallèle de la dernière journée des Championnats du monde de Para Snow Sports à Lillehammer s’est terminé par l’élimination de tous les skieurs suisses durant les qualifications. Le meilleur Suisse de ces Championnats du monde a été Théo Gmür qui a remporté le bronze en super-G et en slalom géant. Les entraîneurs nationaux en tirent le bilan.
Lire plus
22.01.2022

Du bronze en snowboard ‒ En sprint, Luca Tavasci manque la demi-finale 

L’avant-dernier jour des Championnats du monde de Para Snow Sports à Lillehammer, Romy Tschopp et Ellen Walther remportent une médaille de bronze en cross par équipes. Le fondeur engadinois Luca Tavasci s’est classé 16e lors de la qualification au sprint.
Lire plus