1. février 2019

Les Championnats du monde de ski alpin paralympique qui se sont déroulés du 21 au 31 janvier 2019 à Kranjska Gora et Sella Nevea ont été un franc succès pour la Suisse. L'entraîneur national Grégory Chambaz est satisfait avec deux médailles d'or et trois d'argent. Gmür et Pfyl ont remporté les médailles.

Dès le premier jour de compétition, Théo Gmür a remporté la médaille d’argent du slalom géant de Kranjska Gora, où les disciplines techniques se sont disputées. Thomas Pfyl décrochait deux jours plus tard la deuxième médaille pour la Suisse en slalom. Les skieurs ont ensuite dû passer la frontière italienne afin de participer aux disciplines de vitesse. La descente aurait dû avoir lieu le mardi à Sella Nevea, mais des changements de temps dus au vent et à la neige ont entraîné des reports. L’entraînement de descente suivi de la course proprement dite ont finalement pu avoir lieu le mercredi. Ce jour-là, Théo Gmür a foncé vers la première médaille d’or en CM de sa carrière. Le Valaisan avait alors le feu sacré, car il a ajouté une nouvelle médaille d’or en super G le lendemain. Cette épreuve comptait pour le classement du super-combiné, pour lequel un slalom supplémentaire a été disputé le même après-midi. Thomas Pfyl a quant à lui entamé une remontée et gagné sa deuxième médaille d’argent.
Théo Gmür
Champion du monde de descente et de super G et vice-champion du monde de slalom géant. Tels sont les nouveaux titres dont peut se parer le Valaisan depuis son triplé aux Jeux Paralympiques de PyeongChang en 2018. Le jeune prodige a prouvé à tout le monde que ces résultats n’étaient pas un phénomène éphémère ; il fait désormais partie de l’élite et est devenu l’une des figures de proue du sport paralympique suisse.
Thomas Pfyl
Le Schwyzois est monté trois fois sur le podium des CM de Wildschönau en 2004. Il a ensuite décroché l’argent et le bronze lors des Jeux Paralympiques de Turin deux ans plus tard. Quatorze ans après avoir remporté sa première médaille à l’occasion d’une grande manifestation, il a récidivé en 2018 en devenant vice-champion du monde de slalom et de super-combiné. L’athlète polyvalent atteint d’hémiparésie se mêle régulièrement à l’élite mondiale depuis plusieurs années.
Christoph Kunz
Le champion du monde de super G à Tarvisio n’est malheureusement pas parvenu à défendre son titre remporté en 2017. Le concurrent de monobob suisse a obtenu une très bonne 5e place sur une piste de slalom géant qui ne lui convenait pas vraiment. Il a dû faire face en super G à une piste très molle, ce qui a mis les concurrents de monobob à rude épreuve et entraîné quelques chutes. Le Bernois n’était pas prêt à prendre le risque de tomber, ce qu’il aurait dû faire pour compter parmi les médaillés.
Murat Pelit
Murat Pelit a réussi un exploit lors du slalom géant de Kranjska Gora pour terminer au 8e rang de la première manche. Lors de la seconde manche, il a toutefois accroché une porte avec une main et a chuté. Le Tessinois a terminé 8e du super G de Sella Nevea, son meilleur résultat lors d’une grande manifestation. Le concurrent de monobob a renoncé à disputer la descente, car certains athlètes partis avant lui ont chuté.
Robin Cuche
L’armoire à glace neuchâteloise n’est pas parvenue à réaliser ses objectifs personnels lors de ces CM. Il a bien laissé entrevoir son potentiel sur quelques tronçons de la course, mais il n’a pas pu franchir la ligne d’arrivée sans avoir commis de fautes. Il a terminé 7e du slalom, 9e de la descente et 6e du super G. Tout comme Christoph Kunz, le vice-champion du monde du super-combiné en 2017 n’est pas parvenu à défendre son titre à Sella Nevea. Robin Cuche a fait preuve d’une trop grande prudence lors du super G, ce qui lui a coûté le podium du classement du combiné après le slalom. Il a finalement terminé au 4e rang.
Elena Kratter
La chance n’a pas souri à la débutante de ces CM. L’athlète originaire de Vorderthal, qui a dû être amputée au-dessous du genou droit après sa naissance, a terminé 6e sur 9 du slalom géant de Kranjska Gora. Après avoir manqué une porte lors de la première manche du slalom, elle s’est reprise et a pu disputer la seconde manche. Elena Kratter a ensuite malheureusement chuté juste avant la ligne d’arrivée alors qu’elle avait accompli une bonne course et s’est classée 10e. La Schwyzoise a également chuté en disputant le super G de Sella Nevea.
Bigna Schmidt
L’étudiante en économie a seulement commencé les CM par le super G, car elle avait encore des examens à passer. Les conditions de piste difficiles et le manque d’entraînement de course lui ont donné du fil à retordre. Elle s’est classée 5e sur les cinq coureuses qui ont franchi l’arrivée. Elle n’est pas non plus parvenue à créer l’exploit en super-combiné à l’issue duquel elle a terminé au 4e rang.
Satisfaction du chef de délégation et de l’entraîneur national
« Nous sommes très satisfaits du nombre de médailles. En outre, des athlètes comme Christoph Kunz et Robin Cuche ont manqué parfois le podium de peu. Cela nous montre que nous sommes sur la bonne voie, mais également ce que nous pouvons encore améliorer », explique Matthias Schlüssel. La délégation qui s’est rendue aux Championnats du monde était composée de cinq coureurs et de deux coureuses, ainsi que de huit coaches.
Photos: Urs Sigg. Sponsor Kolpa et Syba

16.09.2021

Geberit est nouveau partenaire de Swiss Paralympic

« Le meilleur pour les meilleurs » : C’est en vertu de cette devise que Geberit a conclu un partena-riat avec Swiss Paralympic à la suite du succès rencontré lors des Jeux Paralympiques de Tokyo. L’entreprise active dans le secteur des produits sanitaires et sise à Rapperswil-Jona sera le four-nisseur de la fondation ces deux prochaines années.
Lire plus
13.09.2021

Karin Suter-Erath met fin à une belle carrière sportive

La joueuse de badminton Karin Suter-Erath a clos sa carrière en beauté aux Jeux Paralympiques de Tokyo en remportant une 5e place en simple et une 4e place en double. Elle souhaite à présent se retirer du sport de compétition.
Lire plus
05.09.2021

14 médailles aux Jeux Paralympiques, un record depuis 2004

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 sont terminés et ils ont été extrêmement réussis pour la Suisse. Les 13 athlètes féminines et les 8 athlètes masculins ont remporté 14 médailles, dont sept d’or, quatre d’argent et trois de bronze. La dernière fois qu'il y a eu plus de médailles aux Jeux Paralympiques d'été, c'était à Athènes en 2004 (16). Au tableau des médailles, la Suisse occupe la 19e place. La dernière fois qu'elle a fait mieux, c'était à Atlanta en 1996 et c’est à Sydney, en 2000, qu’il y a eu plus de sept médailles d'or (8). N’oublions pas de mentionner que ces dernières années, nous avons assisté à une professionnalisation extrême du para-sport dans le monde entier.
Lire plus