23. mai 2022

15 para-cyclistes suisses se mesureront à la concurrence européenne du 25 au 29 mai en Haute-Autriche. Les CE de course sur route, de contre-la-montre et de relais par équipe auront lieu pour la deuxième fois aux alentours de Schwanenstadt, sur cinq sites différents. En 2021, cette région avait réussi à la Suisse puisqu’elle y avait remporté six médailles d’or, cinq d’argent et six de bronze.

La délégation helvétique de cyclisme n’a jamais été aussi importante dans une compétition internationale. Il y a encore quelques années, seul Roger Bolliger pouvait se mesurer à la concurrence internationale parmi les cyclistes debout, mais aujourd’hui ce ne sont pas moins de neuf athlètes de PluSport qui seront sur la ligne de départ. Dans la mesure du possible, le coach national Dany Hirs tente d’aligner un ou une athlète dans chaque catégorie de compétition. C’est en misant sur la diversification et sur une base plus large que la Suisse pourra accumuler davantage de points pour des places de quota aux Jeux Paralympiques de Paris 2024.

« Depuis Londres 2012, le para-cyclisme ne cesse de se professionnaliser. Si on ne suit pas le mouvement, on aura une longueur de retard, assène Roger Bolliger. C’est pourquoi il est crucial de s’entraîner dans un environnement de plus en plus professionnel. En outre, je trouve génial de travailler en équipe : je peux partager mon expérience acquise au cours de mes nombreuses années de carrière. Nous bénéficions d’une bonne dynamique de groupe », ajoute Roger Bolliger. Ce qui motive l’Argovien, c’est sa courbe de performance plus que son classement, car la concurrence s’améliore aussi constamment.

L’année dernière, dès sa deuxième saison de compétition, Flurina Rigling a pu célébrer des succès internationaux. A la suite de sa lourde chute lors de la première course sur route de Coupe du monde cette année, elle a effectué des examens à l’hôpital, mais s’en est tirée avec des contusions et des bleus. Une semaine plus tard à Elzach, elle a remporté l’or au contre-la-montre en montagne et l’argent en course sur route. L’étudiante se réjouit d’ores et déjà à la perspective du parcours vallonné et technique des CE. « J’ai un bon pressentiment. Je suis sûre que ce sera encore plus palpitant que l’année dernière », prédit la jeune femme.

Cette année, la concurrence sera encore plus rude aux CE, car les participantes et participants seront plus nombreux : 204 coureuses et coureurs individuels et 44 tandems sont inscrits. La Genevoise Celine van Till et le Lucernois Fabiano Wey concourront dans la catégorie Tricycle. L’ancienne athlète et cavalière de dressage a gagné deux médailles d’or à Elzach et le jeune manager s’est adjugé le bronze en course sur route. « Gagner moitié moins de médailles que l’année dernière serait déjà un très bon résultat », analyse le coach national Dany Hirs en vue des courses en Haute-Autriche.

En handbike, six athlètes d’exception seront sur la ligne de départ. En début de saison, Sandra Stöckli a décroché successivement deux médailles d’argent en contre-la-montre et en course sur route. Quant à Fabian Recher, il a su convaincre lors des deux Coupes du monde en raflant le bronze en course sur route. Benjamin Früh n’est pas en reste puisqu’il est aussi monté sur le podium en contre-la-montre. Après son absence aux Coupes du monde de début de saison en raison de l’ER pour sportifs d’élite, Felix Frohofer sera bien présent aux CE.

« Les cyclistes comme Sandra Stöckli visent clairement une médaille. Elle a montré qu’elle marchait dans les traces de Sandra Graf et qu’elle s’est hissée jusqu’à l’élite mondiale », soutient le coach national de handbike Michael Würmli. Sandra Graf justement encadre l’équipe en tant qu’entraîneur-adjoint. Depuis sa retraite sportive, elle est aussi responsable de la relève.

On peut également attendre de jolies performances de la part d’athlètes tels que Fabian Recher. Il a déjà réussi à accéder au podium lors de ses deux premières Coupes du monde alors qu’il concourait dans un peloton de participants talentueux. Il désire se concentrer avant tout sur la course sur route. Notons que tous les coureurs de handbike de sa catégorie de compétition sont maintenant passés professionnels. Cela signifie que la Suisse doit continuer de se professionnaliser afin de récolter autant de points que possible en vue de Paris 2024.

En para-cyclisme, la qualification pour les Jeux Paralympiques repose sur un système de points : ceux-ci sont attribués aux nations à chaque compétition et dans chaque catégorie. D’où la volonté de la Suisse d’aligner des athlètes dans autant de catégories que possible. C’est pour ces raisons que la Suisse a procédé à des sélections tactiques.

Au terme des CE en Haute-Autriche, les cyclistes devront se préparer aux Championnats suisses fin juin et à une autre Coupe du monde, à Québec. Viennent ensuite les CM de Baie-Comeau au Canada en août, une étape importante sur le chemin de Paris 2024 et des Championnats du monde 2024 à Zurich. Cette grande manifestation à domicile est un objectif majeur pour de nombreux para-cyclistes et athlètes de la relève.

Trouvez plus d'informations sur les championnats d'Europe ici.

Photo: Nicolai Morawitz

30.11.2022

Début de saison pour l'équipe de para ski alpin

C'est avec beaucoup d'élan, des objectifs ambitieux et un nouvel entraîneur que l'équipe de ski alpin entamera dans quelques semaines la nouvelle saison. Avec les courses de Coupe du monde à St-Moritz (8-11 décembre) et Veysonnaz (10-14 janvier) ainsi que les Championnats du monde en Espagne (18-29 janvier), le nouvel entraîneur national Mauritz Trautner ainsi que le quatuor d'athlètes composé de Pascal Christen (29 ans), Robin Cuche (24 ans), Théo Gmür (26 ans) et Thomas Pfyl (35 ans) attendent trois moments forts dans les prochains mois.
Lire plus
25.11.2022

Dans l’élite mondiale en tant qu'athlète professionnelle

Dans la nouvelle édition de la newsletter merci, Swiss Paralympic revient sur la saison d'été réussie des para athlètes. Dans l'interview, la handbikeuse Sandra Stöckli raconte comment et quand elle a pris la décision de tout miser sur la carte du sport.
Lire plus
24.11.2022

Catherine Debrunner, Marcel Hug et Manuela Schär nominés pour les Sports Awards

Trois athlètes en fauteuil roulant sont nominés pour les SRF Sports Awards de cette année. Le ou la para-sportif/ve de l'année sera annoncé/e le 11 décembre dans le cadre de l'émission Sports Awards sur SRF.
Lire plus