Description

Les compétitions paralympiques de voile se déroulent uniquement sur des quillards car ce type de voilier offre une plus grande stabilité. Toutes les embarcations possèdent un cockpit ouvert et un équipement légèrement adapté pour compenser le handicap des sportifs. Les équipages sont composés de sportifs présentant différents handicaps. Ils s’affrontent dans trois épreuves de voile mixtes : le quillard en solitaire (2,4mR), le quillard deux équipiers (SKUD 18) et le quillard trois équipiers (Sonar). Les régates paralympiques se composent chacune d’une série de neuf courses en flotte ou « fleet races » (tous les bateaux partent ensemble). Un nombre de points est attribué à chaque bateau à la fin des différentes courses et c’est celui qui comptabilise le plus petit nombre de points en fin de régate qui l’emporte. La distance entre les deux bouées à contourner correspond normalement à un mille marin (1852 m). Les sportifs tournent au moins trois fois autour des bouées par course ; chaque course dure donc entre 60 et 90 minutes.

Classification

Les navigateurs sont répartis dans sept classes sportives selon leur degré de handicap : plus ce degré est élevé, plus le numéro de la classe est bas. En voile, la classification se base sur quatre facteurs : la stabilité corporelle (par ex. l’équilibre), les fonctions des mains, la mobilité et l’acuité visuelle. Les sportifs se voient attribuer un certain nombre de points correspondant au numéro de leur classe. Les sportifs au handicap le moins lourd reçoivent sept points. Pour le quillard en solitaire, le handicap joue un rôle secondaire. Le sportif doit simplement présenter au moins un léger handicap. Le total des points d’un équipage de trois navigateurs ne doit pas dépasser 14 points. Pour un équipage de deux navigateurs, aucun seuil de points n’est fixé.

Stars internationales : Helena Lucas (GBR) Heiko Kroeger (GER)

Il n’y a actuellement aucun événement dans cette spécialité sportive.