Description

Aux Jeux Paralympiques, seule les compétitions de dressage sont organisées. Chaque compétition comprend d’abord un programme obligatoire avec des figures imposées par la Fédération Équestre Internationale. Dans la seconde partie de la compétition, le cavalier présente ensuite ses propres figures avec la musique et les enchaînements de son choix. Les figures doivent montrer l’unité entre le cheval et son cavalier ainsi que leur capacité à réaliser des transitions et des mouvements rythmiques et harmonieux. Les compétitions se déroulent sur une surface carrée. De grandes lettres sont marquées au sol pour orienter les cavaliers et leur indiquer les différents exercices à exécuter. Les sportifs déficients visuels classés dans les grades III ou IV peuvent être aidés par un assistant (« caller ») qui leur donne des indications sur les marquages.

Classification

Dans les compétitions para-équestres des Jeux Paralympiques, le degré de handicap est réparti en quatre grades :

Grade Ia : handicaps moteurs sévères au niveau des quatre membres et du tronc.
Grade Ib : handicaps moteurs sévères au niveau du tronc et handicaps moteurs minimes au niveau des membres supérieurs ou handicaps moteurs modérés au niveau des quatre membres et du tronc.
Grade II : handicap moteur grave, y compris au niveau du tronc, avec des fonctions bonnes à moyennes aux extrémités.
Grade III : grave handicap à une extrémité, handicap modéré à deux extrémités ou handicap classé dans la catégorie B1 (non-voyant).
Grade IV : handicap à une ou deux extrémités ou acuité visuelle limitée.

Nicole Geiger

Para-equestrian

Celine van Till

Para-equestrian

Il n’y a actuellement aucun événement dans cette spécialité sportive.