Quick Facts

  • Status

    Actif
  • Domicile

    2503 Bienne BE

  • Date de naissance

    20.06.1962

  • Profession

    employée de bureau

  • Handicap

    Poliomyélite

Les parents d’Adela Al-Roumi, originaires du Koweït, l’ont amenée en Suisse, à l’hôpital pédiatrique de Zurich, en 1964, alors qu’elle était âgée de deux ans. La petite fille était atteinte de la polio. Elle est restée seule en Suisse et a grandi à l’hôpital pédiatrique d’Affoltern am Albis, ses parents étant retournés dans leur pays d’origine.

Vers l’âge de 16 ans, la jeune femme a découvert le sport en fauteuil roulant par l’intermédiaire du club en fauteuil roulant Kriens et elle a immédiatement été fascinée. Pendant son apprentissage à la Fondation Battenberg à Bienne, le sport en fauteuil roulant est devenu une constante de sa vie. Elle a commencé par jouer au basketball, mais s’est vite rendu compte qu’elle aimait davantage les sports individuels et s’est tournée vers l’athlétisme (courses de courte distance et disciplines de lancer) et le slalom. Malheureusement, le slalom a aujourd’hui disparu du programme paralympique, mais c’est une discipline extrêmement passionnante. Les athlètes devaient effectuer divers exercices d’habileté aussi précisément et rapidement que possible dans leur fauteuil roulant de tous les jours.

La jeune femme s’est révélée extrêmement talentueuse et a participé à sa première compétition internationale en 1979 pour son pays natal, le Koweït. Elle est revenue des World Games à Stoke Mandeville (Angleterre) avec sept médailles d’or, qu’elle a remportées lors des courses en fauteuil roulant sur 60 m, 200 m et 400 m, au lancer de poids, de javelot et de disque, et en slalom.

L’année suivante, elle a participé à ses premiers Jeux Paralympiques (sur quatre au total), lors desquels elle a empoché trois médailles. Au total, Adela Al-Roumi a remporté dix médailles paralympiques pour le Koweït, dont cinq en or. Grâce à son investissement et à ses succès, elle a joué un rôle important de pionnière pour le sport en fauteuil roulant dans son pays natal. Ce grand engagement a été récompensé par diverses distinctions.

Après les Jeux Paralympiques 1992 de Barcelone, elle a cherché un nouveau sport, car l’entraînement d’athlétisme était très exigeant. Elle a trouvé un nouveau défi dans l’haltérophilie, et notamment le développé-couché. Grâce à son excellente condition physique de base et à sa grande force, elle a pu renouer sans transition avec ses précédents succès et remporter de nombreuses places de podium. Elle a réalisé son plus bel exploit personnel lors des Championnats du monde 1994 de Melbourne (Australie), où elle a soulevé 132,5 kg avec un poids corporel de 63,7 kg établissant ainsi un nouveau record mondial.

Peu de temps après, Adela Al-Roumi s’est blessée à l’épaule lors d’un accident avec un fauteuil roulant actif, ce qui l’a contrainte à faire une pause sportive. Une vingtaine d’années plus tard, son nom apparaît de nouveau dans les classements internationaux, et ce dans un autre sport, le curling en fauteuil roulant. Elle a pris goût à ce sport en 2017 et a commencé à s’entraîner. Elle a rapidement participé à des tournois avec l’équipe suisse et acquis ses premières expériences sur la scène internationale. Sa première manifestation de grande envergure fut le Championnat du monde de curling 2019 à Stirling, en Écosse, où elle a terminé à la 5e place avec l’équipe nationale.

A l’avenir, Adela Al-Roumi aimerait peaufiner sa technique afin de pouvoir lancer et placer les pierres de manière encore plus précise. Elle s’est également donné pour objectifs de mieux lire la glace et en général de devenir un pilier plus important au sein de l’équipe.

Il n’y a aucun résultat pour ce sportif.